DE L'écran à la réalité

La crise sanitaire a contraint de nombreuses organisations à travers le monde à mettre en stand-by leurs programmes de mobilité, et a particulièrement touché les activités de notre association, Une Terre Culturelle. Malgré tout, on a pu réaliser une phase numérique de l’échange franco-allemand-tunisien “De l’écran à la réalité” pour permettre aux jeunes de garder les liens créés pendant les deux premières phases du projet et de discuter de leurs attentes quant à la dernière phase.

C’est un échange qui a pour thème le développement de l’esprit critique face aux fake news et qui s’adresse à des jeunes entre 15 et 24 ans. Ce projet s’organise en trois phases : une première phase à Marseille (France) qui a eu lieu du 20 au 26 juillet 2019, une seconde phase à Tunis (Tunisie) qui était du 19 au 26 octobre 2019 et une dernière phase à Berlin (Allemagne) qui devait se dérouler en juillet 2020 mais a malheureusement dû être repoussée.

Le premier jour de l’échange virtuel était au centre social Frais Vallon, notre partenaire français. Après nous être présenté·e·s grâce notamment à des animations linguistiques et jeux de connaissances, nous avons partagé des repas ensemble dans un esprit de convivialité. Lors d’un atelier, les jeunes ont mené une discussion sur les activités faites pendant la période de confinement et ont partagé leurs différentes expériences au sein du groupe. 

Le deuxième jour a eu lieu à la Maison IV. Les jeunes ont pu poser leurs questions autour de la dernière phase et exprimer leurs envies, leurs souhaits, leurs attentes avec les jeunes de Berlin et de Tunis. Ils·elles étaient excité·e·s de se voir et d’échanger, et ont montré une grande motivation pour participer à la dernière phase du projet et ainsi se retrouver dès que cela sera possible. 

 

Le dernier jour était dédié à l’évaluation de la rencontre : les jeunes et les animateur·trice·s ont discuté de leurs ressentis quant à cette phase numérique et ont échangé sur la prochaine et dernière phase qui aura lieu dès que les conditions sanitaires le permettront.