Une Terre Culturelle propose plusieurs types de formation en coopération avec des partenaires internationaux : les formations à l’animation interculturelle certifiées par l’OFAJ et les séminaires d’échanges de bonnes pratiques.

Encourager l'émergence et le développement de projets de jeunesse

L’équipe d’Une Terre Culturelle, en collaboration avec des partenaires internationaux, nationaux et locaux, développe et anime des formations pour de futur·e·s animateur·trice·s interculturel·le·s, ainsi que des séminaires de formation sur les thématiques de la participation et la diversité́ de la société civile. Elles permettent aux apprenant·e·s d’échanger et de découvrir des méthodes et pédagogies de travail adaptées au contexte des rencontres interculturelles de jeunes. Plusieurs projets de mobilité internationale de jeunes sont nés à la suite de nos différents séminaires de formation, mais aussi grâce à la coopération avec des structures qui accueillent des volontaires.

Pour qui

Nos formations et séminaires d’échanges de bonnes pratiques visent des participant·e·s qui travaillent avec des jeunes dans les domaines socio-éducatif, social et culturel, intéressé·e·s par le partage et l’échange de méthodes pédagogiques utilisées lors de rencontres interculturelles. Les groupes sont généralement constitués d’animateur·trice·s, de travailleur·euse·s sociaux·ciales, de membres et bénévoles d’associations, d’enseignant·e·s, d’étudiant·e·s et d’intervenant·e·s dans les domaines socio-éducatifs et culturels.

Nous accordons une grande importance à la découverte des cultures par les langues et c’est pour cela que, lors de tous nos projets, des animations linguistiques quotidiennes sont mises en place.  De plus, lors de toutes les formations et séminaires que nous proposons, comme lors de tous les autres projets d’Une Terre Culturelle, des interprètes accompagnent les participant·e·s et veillent à la compréhension des activités. Ce dispositif permet aux groupes de pouvoir s’exprimer librement et sans contraintes de langues.

Formation à l'animation interculturelle

Depuis plusieurs années, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse encourage les échanges franco-allemands à destination des jeunes issu·e·s de tout horizon. Ce type de module autour de l’altérité est fondamentale dans tout processus de construction identitaire qui vise à faire de chacun·e un·e citoyen·ne conscient·e de ses propres déterminismes et ouvert·e à la diversité.

Les formations à l’animation interculturelle visent à donner les outils et connaissances nécessaires à la mise en place de projets de rencontres internationales et interculturelles à de futur·e·s animateurs·trices d’échanges interculturels locaux et internationaux :

  • Des méthodes et outils pédagogiques spécifiques à l’apprentissage interculturel
  • Des exercices et animations favorisant la dimension multilinguistique
  • Des ateliers de simulation au montage de projets d’échanges internationaux

C’est aussi un espace de travail et apprentissage qui favorise le développement du dialogue et de la sensibilité interculturelle dans un contexte local.

Les formations répondent à un tronc commun de critères et de contenus pour la délivrance du certificat d’animateur·trice·s de rencontres interculturelles franco-allemandes ou trinationales de jeunes, qui a été élaboré par un groupe de travail constitué de représentant·e·s d’associations françaises et allemandes, ainsi que de l’OFAJ. Une Terre Culturelle a fait partie de ce groupe de travail et est toujours dans le comité de pilotage de la certification OFAJ.

Après une participation active et réussie à l’ensemble de la formation et la réalisation d’un stage pratique, le·la participant·e se voit délivrer par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse le certificat d’animateur·trice de rencontres interculturelles de jeunes, qui atteste de l’acquisition de différentes compétences et de la capacité à animer des rencontres interculturelles de jeunes.

Depuis 2020, il est possible d’obtenir également le certificat à l’animation linguistique sous certaines conditions ; cette formation permet aux animatrices et animateurs d’acquérir les compétences pour pouvoir proposer des animations linguistiques dans une rencontre franco-allemande de jeunes.

Pour qui?

Les formations à l’animation interculturelle sont ouvertes aux animateurs·trice·s de la jeunesse et toutes les personnes qui s’intéressent à l’organisation de projets d’échanges de jeunes : salarié·e·s et bénévoles d’associations de jeunes, professeur·e·s, travailleur·euse·s sociaux·les, éducateur·trice·s, étudiant·e·s…) ayant au moins 18 ans.

Aucune compétence linguistique dans la langue des pays partenaires n’est requise car des interprètes sont présent·e·s pendant tous les temps formels de la formation.



Formation de base binationale

Au cours de ce séminaire, seront abordés les sujets et exercices suivants :

  • Méthodes et exercices d’apprentissage l’interculturel, adaptés aux groupes de jeunes internationaux et multilingues
  • Élaboration, planification et mise en œuvre du programme d’une rencontre interculturelle
    de financement pour les projets d’échange internationaux
  • Sensibilisation à l’apprentissage interculturel, pédagogie et développement des compétences interculturelles
  • Rôle des animateur·trice·s et répartition des tâches au sein de l’équipe, exigences d’encadrement des groupes de jeunes ayant moins d’accès aux programmes de la mobilité
  • Sensibilisation aux cadres juridiques pour le travail international des jeunes, comparaison franco-allemande
  • Dynamique de groupe, vie en collectivité
  • Sensibilisation à la gestion de conflits dans les échanges de jeunes
  • Méthodes d’évaluation et de régulation
  • Animation linguistique et valorisation de la dimension multilinguistique des échanges de jeunes

En outre, nous discutons des conditions nécessaires à la mise en place d’un programme d’échange franco-allemand ou international. Durant la rencontre, les futur·e·s animateur·trice·s pourront eux·elles-mêmes vivre l’expérience de l’échange interculturel. Chaque participant·e se trouve donc dans une situation d’échange réelle et peut directement mettre en œuvre ce qui a été appris dans cette situation binationale. Les participant·e·s sont encouragé·e·s à porter un regard critique sur les méthodes proposées afin de les discuter, en vue de les appliquer avec différents groupes. Ils·elles seront également être en mesure de prendre du recul sur leurs propres actions dans les situations interculturelles. Grâce à l’application interactive des méthodes et des exercices, les futur·e·s animateur·trice·s seront en mesure de prendre conscience de leurs capacités et des points à améliorer.

Cette formation de base correspond aux standards de formation des animateur·trice·s de rencontres interculturelles de jeunes, qui ont été conçus conjointement par l’OFAJ et des institutions allemandes et françaises. 

La formation se déroule en 2 phases : 

  • une phase de formation de 7 jours en Allemagne
  • une phase de formation de 7 jours en France

 

Pour obtenir la certification de l’OFAJ, les participant·e·s doivent également réaliser un stage pratique. La formation est articulée selon des modules développés en coopération avec le groupe de pilotage de la formation de base OFAJ. Les participant·e·s peuvent donc commencer la formation dans n’importe quelle ville. La formation est renouvelée en coopération avec notre partenaire allemand chaque année depuis 2011.

Pour plus d’informations ou pour vous inscrire, joignez-nous au 04 91 06 63 18 ou par mail à info@uneterreculturelle.org. Vous pouvez également retrouver plus d’informations sur le site de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse 

Formation de base quadrinationale

Au cours de ce séminaire, seront abordés les thématiques et exercices suivants :

  • Réfléchir sur les processus d’apprentissage interculturel en rapport avec les échanges de jeunes réciproques par l’échange d’expériences, les rencontres avec des structures locales, la découverte de projets
  • Connaître et appréhender d’autres valeurs culturelles en utilisant des méthodes interactives, en exploitant le vécu des participant·e·s pour faire émerger les spécificités culturelles
  • Favoriser l’ouverture et travailler sur les préjugés entre participant·e·s, développer leur sensibilité interculturelle en utilisant des méthodes d’apprentissage interculturel qui permettent de révéler les différentes perceptions et interprétations
  • Discuter des différentes motivations des participant·e·s à organiser des échanges de jeunes et les besoins de leurs publics 
  • Découvrir ou redécouvrir les réalités socioculturelles, associatives et économiques locales par le biais de méthodes de décryptage
  • Comparer les réalités du travail avec la jeunesse dans les pays respectifs des participant·e·s
  • S’outiller afin de savoir encadrer et animer un groupe de jeunes international et multilingue, apprendre à mettre en place des animations linguistiques afin de valoriser la dimension multilinguistique des échanges de jeunes
  • Élaborer le concept, la planification et la mise en œuvre du programme d’une rencontre interculturelle
  • Connaître les possibilités de financement pour les projets d’échange internationaux
  • Échanger sur le rôle des animateur·trice·s et la répartition des tâches au sein de l’équipe, exigences d’encadrement des groupes de jeunes ayant moins d’accès aux programmes de la mobilité
  • Comparaison des cadres juridiques pour le travail international des jeunes
  • Exercices de dynamique de groupe, de sensibilisation aux conflits dans les échanges de jeunes et des méthodes d’évaluation et de régulation
  • Animations linguistiques et valorisation de la dimension multilinguistique des échanges de jeunes
  • Les participant·e·s découvrent et échangent sur les conditions nécessaires à la mise en place d’un programme d’échange bi-, tri- ou multinational. Durant les rencontres, les futur·e·s animateur·trice·s vivent eux·elles-mêmes l’expérience de l’échange interculturel. Chaque participant·e se trouve donc dans une situation d’échange réelle et peut directement mettre en œuvre ce qui a été appris dans cette situation binationale. Les participant-e-s sont encouragés à porter un regard critique sur les méthodes proposées afin de les discuter, en vu de les appliquer avec différents groupes. Ils·elles seront également être en mesure de prendre du recul sur leurs propres actions dans les situations interculturelles. Grâce à l’application interactive des méthodes et des exercices, les futur·e·s animateur·trice·s seront en mesure de prendre conscience de leurs capacités et des points à améliorer.

    Cette formation de base correspond aux standards de formation des animateur·trice·s de rencontres interculturelles de jeunes, qui ont été conçus conjointement par l’OFAJ et des institutions allemandes et françaises. 

La formation se déroule en 3 phases : 

  • une phase de formation de 7 jours en Allemagne
  • une phase de formation de 7 jours en France
  • une phase de formation de 7 jours au Maroc ou en Algérie 

 

Pour obtenir la certification de l’OFAJ, les participant·e·s doivent également réaliser un stage pratique. La formation est articulée selon des modules développés en coopération avec le groupe de pilotage de la formation de base OFAJ. Les participant·e·s peuvent donc commencer la formation dans n’importe quelle ville.

Pour plus d’informations ou pour vous inscrire, joignez-nous au 04 91 06 63 18 ou par mail à info@uneterreculturelle.org. Vous pouvez également retrouver plus d’informations sur le site de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse : https://www.ofaj.org/programmes-formations/animateur-interculturel.html



Séminaire d'échange de bonnes pratiques

Lors de ces séminaires internationaux, les échanges d’expériences et de bonnes pratiques sont mis en avant. Le contexte local permet de découvrir des structures du travail social et de l’éducation et des projets locaux autour de l’interculturalité et la jeunesse dans chaque pays partenaire.

D’autres formations se concentrent sur la découverte d’outils créatifs, comme la visualisation, les formats audio-visuels ou le théâtre-forum comme moyens pédagogiques permettant un travail commun sans barrière linguistique, révélateurs des spécificités culturelles et facilitateur de la créativité des participant·e·s avec effet multiplicateur.

Séminaire “Diversité et Participation”

Ce séminaire d’échange de bonnes pratiques a pour objectif de valoriser la diversité et de promouvoir la participation de tou·te·s, et en particulier de soutenir les jeunes réfugié·e·s et migrant·e·s pour qu’ils·elles prennent leur place dans nos sociétés. Il s’agit de comprendre et de valoriser les expériences uniques et multiples des jeunes réfugié·e·s et de mettre en lumière leurs mouvements actuels dans l’espace public, leur participation aux négociations urbaines dans des espaces sociaux diversifiés et de valoriser leurs propositions et solutions solidaires.

S’inscrivant dans la continuité d’un cycle de séminaires, la troisième phase du séminaire d’échange de bonnes pratiques intitulé “Diversité et participation dans le travail avec les jeunes réfugiées, migrant·e·s et leurs familles” réunit des travailleur·euse·s sociaux·ales de Marseille (France), Berlin (Allemagne) et Diyarbakir (Turquie) et se déroulera à Marseille.

 

La variété des profils des participant·e·s est la clé de la réussite d’un vrai séminaire d’échange de bonnes pratiques. Puisque ce projet traite des thèmes de la diversité et de la participation dans le travail social vis-à-vis des populations défavorisées, les participant·e·s sont généralement des travailleur·euse·s sociaux·ales ou responsables de structures sociales (à temps plein, partiel ou bénévolement), des formateurs·trices sociaux·les, des médiateurs·trices sociaux·les et toute personne qui s’implique dans le travail social vis-à-vis des populations défavorisées. Les trois groupes nationaux sont différents en termes d’âge, d’origine culturelle et ethnique et de genre.

Conditions de participation :

  • Intérêt et motivation pour le travail social vis-à-vis des populations défavorisées
  • Souhait d’apprendre des nouvelles méthodes (apprentissage interculturel, linguistique, travail avec les outils multimédia, etc.)
  • Être prêt·e et motivé·e à vivre un projet d’échange interculturel et à partager avec les autres
  • Avoir au moins 18 ans et être majeur dans son pays de résidence
  • Disponibilité pour tout le cycle de formation
  • Des expériences en animation et « facilitation » sont des atouts
  • Effet multiplicateur : venir en tant que représentant·e d’une structure ou avoir un cadre où l’on peut appliquer les connaissances et aptitudes acquises pendant la formation
  • Proximité avec les publics cibles
  • Obligations administratives (documents pour voyager, etc.)
  • Avoir une connaissance générale des thèmes liés aux réfugié·e·s politiques et aux flux migratoires
  • Avoir une expérience de terrain est souhaité
  • Démontrer l’histoire de l’immigration et les conditions sociales à Marseille, la situation actuelle des réfugié·e·s est au cœur des interventions
  • Des ateliers et des exercices interculturels porteront sur la diversité, la participation et l’inclusion
  • Apprendre à connaître les réalités sociales de Marseille à travers des visites de projets dans différentes structures du travail social et des échanges avec des expert·e·s
  • Promouvoir la mobilité interculturelle et les échanges de jeunes internationaux
  • Créer des relations durables qui permettent de continuer à travailler après ce séminaire
  • Approfondir les connaissances sur le travail social dans les 3 pays du projet et sur la situation sociale sur le terrain. Élaborer un recueil de méthodes pédagogiques qui permettra le travail sur la diversité (linguistique / culturelle / physique) dans des groupes internationaux et interculturels.
  •  

Trouvez tous les détails sur la formation ici

Ce projet est soutenu par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse et le programme européen Erasmus+.

Prise en charge

Une Terre Culturelle est un organisme de formation référencé sur Datadock, renseignez-vous sur les possibilités de prise en charge de votre formation auprès de votre OPCO.

Information Covid 19

Pour garantir la protection des participant·e·s, il est évident que tous les mouvements internationaux et internes seront réglementés par les dispositions des ministères compétents et par les prescriptions contre la propagation de Covid 19 par l’Organisation mondiale de la santé. Les dates ci-dessus indiquées seront donc confirmées définitivement une fois les restrictions de voyages levés.

L’idée de ce cycle de formation est de donner aux participant·e·s une compréhension de l’approche de la méthode « Diversité » et d’autres méthodes interculturelles. La « diversité » vise à promouvoir et à reconnaître l’hétérogénéité des identités, mais aussi à travailler sur les questions de pouvoir qui leur sont associées, ainsi que leur interdépendance. Nous voulons former les participant·e·s, à l’aide d’exercices interculturels, à l’empathie et à la compréhension professionnelle dans ce processus.

Le travail social joue un rôle important afin d’aider ces personnes dans nos pays. D’un point de vue juridique, cependant, les travailleur·euse·s sociaux·ales en Turquie ne jouent pas un rôle important dans l’accueil des réfugiés, bien qu’il serait important pour cette profession d’y occuper une place plus importante. En ce sens, les contacts internationaux, les relations entre professionnel·le·s et les échanges d’expériences sont d’une grande importance pour discuter de la manière dont le travail social est juridiquement ancré dans le champ de l’action dans d’autres pays et quels sont les aspects théoriques et pratiques de l’action sociale.

Formations civiques et citoyennes

  • Toutes nos formations valent formations civiques et citoyennes et des certificats de participation peuvent être délivrés.
  • Régulièrement, des formations civiques et citoyennes conçues spécialement pour les volontaires en service civique sont mises en place.