Une Terre Culturelle développe et participe à divers réseaux européens et internationaux avec des acteur·trice·s, des structures et des organisations de la mobilité et de la jeunesse à l’international qui nous permettent d’enrichir nos pratiques en partageant et échangeant des expériences, innovations et bonnes pratiques avec nos partenaires locaux, nationaux et internationaux.

Réseau Diversité et Participation

Favoriser le développement des projets dédiés à la jeunesse

En 2018, à l’occasion du 60ème anniversaire de jumelage entre Hambourg et Marseille, l’Office franco-allemand pour la Jeunesse, dock europe e.V. (Hambourg), Une Terre Culturelle (Marseille), la Direction Régionale et Départementale de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Sénat de Hambourg, ont lancé le troisième réseau franco-allemand « Participation et Diversité » entre les acteurs·trices de ces deux villes portuaires et la Région Sud.

Ce réseau a pour objectif de promouvoir la reconnaissance de la diversité et la participation à tous les niveaux de nos villes cosmopolites et pluralistes, ainsi favorisant le respect mutuel et l’entente au sein même de nos sociétés. Il met au centre d’intérêt l’engagement et la participation active des jeunes en tant que facteurs indispensables à la création d’un future pacifique et solidaire. Pour cela, il sera nécessaire de permettre l’accès à un plus grand nombre de jeunes, quels que soient leurs profils, à la mobilité éducative entre les deux pays afin de renforcer leurs apprentissages et favoriser leurs développements personnels. 

La mission principale de ce réseau est le rapprochement et l’échange entre les acteurs et actrices de terrain et institutions, responsables politiques, travailleurs sociaux, éducatrices et éducateurs, animatrices et animateurs, enseignant·e·s, conseillères et conseillers d’orientations de Hambourg, Marseille et la Région PACA avec le but de renforcer les liens, de faciliter le partage d’expérience et de véhiculer la création d’une coopérations plus large entre les acteurs·rices de deux pays. Concrètement le réseau permettra donc le développement et la mise en place des projets franco-allemands et soutiendra les partenaires dans la mise en œuvre de leurs actions communes et la coopération intersectorielle favorisant le développement des projets dédiés à la jeunesse.

Jeunes relais de la mobilité

Comment sensibiliser les jeunes issu·e·s de milieux sociaux défavorisés ?

Comment intégrer les jeunes qui en ont le plus besoin ? Comment rendre la mobilité possible à des jeunes qui en sont éloigné·e·s ? C’est à ces problématiques et défis que “Jeunes Relais de Mobilité/Mobilitätslots*innen” répond. Le projet “Jeunes Relais de Mobilité” est destiné à des jeunes adultes français·e·s et allemand·e·s de 18 à 25 ans qui ont déjà une expérience de la mobilité et sont ancré·e·s dans leur territoire local. L’objectif de ce projet est de toucher les jeunes les plus éloigné·e·s de la mobilité qui ne sont pas capté·e·s par l’Office franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ), le programme européen Erasmus+ et ses partenaires, grâce à des jeunes qui ont déjà participé à des mobilités franco-allemandes et internationales.

À travers ce projet, les jeunes deviennent des “Relais de Mobilité”, des multiplicateur·trice·s de leur propre expérience auprès de leur pair·e·s. Deux rencontres des jeunes – l’une à Marseille, l’autre à Hambourg – leur ont permis de bénéficier à nouveau de cette expérience interculturelle et de devenir des acteur·trice·s actif·ve·s sur leur territoire grâce au travail avec des méthodes du pair·e-à-pair·e. Les jeunes ont un contact privilégié avec le public ciblé à travers leurs réseaux informels dans les clubs sportifs, associations, écoles, etc. Les “Relais de Mobilité” sont les mieux placé·e·s pour provoquer un déclic et convaincre des jeunes éloigné·e·s de la mobilité de se lancer dans un échange extra-scolaire international, même s’ils·elles ne maîtrisent pas la langue des pays partenaires et des autres participant·e·s. Le projet permet aussi d’impulser une dynamique nouvelle au sein du réseau Diversité et Participation et de la coopération entre Hambourg et Marseille.

Rethinking Cooperation Sharing

Contribuer au dialogue entre les peuples

Le projet “Rethinking, Cooperation, Sharing” vise à promouvoir et renforcer le dialogue entre les peuples en diffusant des histoires humaines et en encourageant la coopération et la citoyenneté active. Ce projet est né d’un constat : le manque de communication directe entre les citoyen·ne·s de nos pays et cultures créé un climat de méfiance, d’ignorance et d’intolérance, souvent manipulé par les pouvoirs politiques à des fins de propagande et de préservation des tensions. Moins la société a de possibilités de communication et de dialogue directs, moins elle a de possibilités de participer à la prise de décision et d’apporter un changement. Ainsi, nous voyons la nécessité de créer un espace libre et partagé par les citoyen·ne·s afin qu’ils·elles puissent produire ensemble et partager des représentations plus réalistes de leur Histoire. Ces projets communs favorisent la compréhension mutuelle et contribuent aux échanges culturels en donnant la parole à de véritables histoires humaines. 

Un premier cycle du projet a réuni des jeunes Français·e·s, Allemand·e·s et Arménien·ne·s en 2018 qui portait sur le génocide arménien.

En 2020-2021, un nouveau cycle commence et réunit des jeunes de Russie, de France, d’Allemagne et d’Ukraine.  Les objectifs de ce projet sont de créer un dialogue entre les jeunes participant·e·s de ces quatre pays dont une partie de peuples ne se parle pas assez à cause de tensions géopolitiques. Nous cherchons à rétablir un dialogue entre les peuples, non dans le but de résoudre des grandes questions politiques, mais motivés par l’idée de préserver une communication bienveillante et une ouverture d’esprit des citoyen·ne·s. Le projet permettra aux participant·e·s de se rencontrer à deux reprises dans les 4 pays participant·e·s sur une durée de 18 à 24 mois.

Ce projet est réalisé grâce au soutien de l’Office franco-allemand pour la Jeunesse et le programme européen Erasmus+. 

Réseau M.E.R - Mobilité-Échange-Réciprocité

Créer du lien entre les citoyen·ne·s d’Europe et de la Méditerranée

Créé en 2014, le réseau M.E.R. – « Mobilité – Échange – Réciprocité » regroupe des acteurs et actrices de la jeunesse et de la mobilité de l’espace euro-méditerranéen.

L’objectif du réseau est de favoriser la mobilité des jeunes et de créer du lien entre les citoyen·ne·s d’Europe et de la Méditerranée en renforçant nos capacités grâce au partage de nos méthodes de travail et de nos approches pédagogiques et organisationnelles.

Historiquement, Une Terre Culturelle et des partenaires de 14 pays euro-méditerranéens ont choisi de développer ensemble ce réseau, suite à un constat partagé car il est essentiel de renforcer nos capacités en tant que structures de mobilité. Nous partageons nos méthodes de travail, nos pédagogies interculturelles. Nous élaborons de nouveaux outils partagés et adaptés à nos activités, avec des partenaires internationaux.

Depuis 2014, trois rencontres des partenaires du réseau M.E.R. ont été organisées et ont permis à des acteur·trice·s d’Algérie, Allemagne, (Arménie prévu en 2020), Bosnie, Chypre, Egypte, Espagne, France, Grèce, Italie, Macédoine, Maroc, Palestine, Pays-Bas, Portugal, (Russie prévu en 2020), Tunisie et Turquie de se rencontrer.

La Maison IV - création d'un tiers-lieu pour la mobilité

En 2018, Une Terre Culturelle a lancé la création d’un tiers lieu franco-allemand et euro-méditerranéen autour de l’interculturalité, la mobilité et le volontariat. La Maison IV, Maison de l’Interculturel et du Volontariat, est un centre de ressources, un espace d’accueil, de travail, de coworking, d’échange de compétences et connaissances, de mise en commun de savoirs qui se développe dans le cadre d’une démarche participative, citoyenne et durable mêlant des initiatives locales et internationales. Tiers-lieu par excellence, cet espace sera un carrefour, une plateforme où les acteur·trice·s du  territoire utiliseront les réseaux internationaux que le porteur de projet développe depuis 1992. Marseille, ville portuaire, multiculturelle et ouverte sur l’espace euro-méditerranéen doit assumer son rôle interculturel et permettre enfin aux femmes et aux hommes de créer les conditions d’un développement humain durable. La Maison IV deviendra un fourmillement d’intelligence collective permettant à Marseille de jouer ce rôle.